Vignobles Pueyo

Un site utilisant WordPress

La conversion en Bio

conversion-bio

Depuis quelques années se pose à nous la question de la conversion du vignoble en Bio. Même si les méthodes pratiquées jusque là étaient plutôt soft, on ne peut ignorer les conséquences d’une viticulture conventionnelle sur les vignerons, sur leurs clients mais aussi sur l’entourage immédiat des parcelles. En effet étant dans un environnement plutôt urbain dans la ville de Libourne, avec des parcelles proches d’habitations, d’écoles, nous nous sentons responsables de la qualité de l’environnement immédiat.

Dans ce but nous avons mené un essai d’un an sur une parcelle d’un hectare en 2009 qui malgré un matériel de pulvérisation déclinant a donné de très bons résultats. Ainsi nous avons fait le grand saut en 2010 en convertissant la totalité du vignoble en Bio via Ecocert.

Cette conversion n’a pas été une révolution technique sur la plupart des travaux mais il a été nécessaire d’investir dans du matériel performant pour la pulvérisation, en face par face, qui permet une meilleure efficacité en même temps qu’une meilleure maîtrise de la dérive de la bouillie, mais aussi pour le travail du sol avec l’achat d’une charrue vigneronne permettant au choix de travailler superficiellement ou en profondeur.

Vous le comprendrez, ces investissements lourds mais obligatoires pèsent sur une petite structure comme la notre mais permettront d’assurer une conversion en douceur et petit à petit un gain qualitatif notamment par le retour au travail du sol.

Cette conversion n’est pas initiée par opportunisme commercial, mais par une philosophie de respect du terroir, par l’observation que les vignerons ne peuvent plus continuer à être les premiers utilisateurs de pesticides sans que cela ait des conséquences fâcheuses pour leur activité.

Tout ceci ne s’arrête pas aux raisins. En effet la vinification est guidée de façon la plus naturelle possible, sans intrant œnologique issu de l’industrie chimique, en utilisant les levures naturelles du raisin, en intervenant le moins possible sur le vin, en maitrisant l’ajout de sulfites.

Et comme notre souhait est d’évoluer toujours pourquoi pas essayer la Biodynamie…

Articlé rédigée le 1 décembre 2011

EARL Vignobles Pueyo - Saint-Émilion - 05 57 51 71 12 - contact@vignobles-pueyo.fr